Saviez-vous que les français préparent en moyenne 17 barbecues chaque année ? Sans surprise, ils font griller la majeure partie du temps des saucisses et des merguez. Selon les instituts de sondage, il se vendrait jusqu’à 3,8 kg de ce duo incontournable en France chaque seconde ! Impossible de passer à côté d’elles dans les grandes surfaces, puisqu’elles occupent les têtes de gondoles dès les beaux jours. Et pourtant on ne le répétera jamais assez, pour éviter de consommer de pâles imitations, privilégiez celles fabriquées par votre boucher ou votre charcutier. Au-delà des aspects réglementaires, les saucisses et les merguez produites de façon artisanale seront bien meilleures !

 Zoom sur la chipolata

Nature, aux herbes, supérieure… il en existe pour tous les goûts ! La chipolata est le produit phare de la saison des barbecues. Les Français en consomment pas moins de 24 000 tonnes par an. A cause de son étymologie (cipolla qui signifie oignon en italien) on pense qu’elle est originaire de la cuisine transalpine. Et pourtant il n’y a pas d’oignon dans la chipolata…Les « chipos », comme on dit familièrement, sont composées uniquement de porc : de l’épaule pour la partie maigre et de la poitrine pour le gras. Ce mélange est haché puis assaisonné et agrémenté d’herbes ou d’épices selon les recettes régionales. Son diamètre ne doit pas dépassé 1,5 cm et sa longueur est de 22 cm.

La merguez Label Rouge

Beaucoup moins grasse que la chipolota et originaire du Maghreb, la merguez ne contient pas du tout de porc. Elle est tout simplement composée de viande de mouton et de bœuf.  A cela s’ajoute des épices comme le paprika, le curcuma et le piment… d’où sa couleur rouge-orangé. La merguez dispose depuis cette année d’un Label Rouge « Véritable Merguez » qui la distingue du produit standard et permet ainsi au consommateur d’identifier les merguez de qualité supérieure. Dans le cahier des charges, on trouve l’utilisation de viande de bœuf Label Rouge et la proportion importante de viande ovine (entre 20 et 30%). Les morceaux utilisés font l’objet de critères de tri strictement définis garantissant ainsi leur état de fraîcheur. Le boyau employé pour la mise en forme est naturel et non coloré. Et bien sûr l’utilisation d’additifs est interdite.

Le championnat de France du Barbecue aux Sainte Maries de la Mer

Les amateurs de viande grillée se sont donnés rendez-vous aux Saintes Maries de la Mer les 23 et 24 juin derniers pour la 6eédition du Championnat de France de Barbecue. L’occasion de voir s’affronter de façon très amicale les inconditionnels de la chipolata, de la merguez et bien plus encore. Il est en effet possible (et recommandé !) de trouver des alternatives à ces deux produits rois du barbecue : poitrine ou travers de porc, côte de bœuf, brochettes de poulet mariné, côtelettes d’agneau, sardines ou gambas offrent des saveurs uniques sur le grill.

115 équipes (composées de 2 à 4 personnes) inscrites dans 9 catégories différentes, soit plus de 450 candidats ont tenté de séduire le jury par leur créativité mais pas que. L’esprit barbecue règne sur cette compétition : de beaux marquages, des viandes biens grillées, caramélisées et parfaitement cuites et bien-sûr une subtile saveur fumée font parties des grilles de notation.  Chaque équipe, disposant du même matériel, a eu 2 heures 30 pour réaliser une recette de son choix à base de boeuf, d’agneau, de légumes, de porc, de poisson, de taureau, de poulet, de burger ou carrément un dessert. A l’issue des délibérations du jury, l’équipe Kuatau Ahi de Tahiti a remporté le titre de champion de France du Barbecue.

Nos adresses gourmandes :

Ici, trois générations d’artisans sont fidèles à la tradition mais également tournées vers l’avenir, pour mieux vous satisfaire, avec notamment : des viandes sélectionnées avec rigueur, une offre traiteur gourmande faite maison, des recettes de saison. Très proches des producteurs, les circuits courts sont privilégiés. Les Boucheries Riedinger Balzer vous accueillent à 3 adresses dans le Bas-Rhin : 5, avenue du Général Leclerc à Vendenheim ; 2 rue de la Gare à Mundolsheim ; 24a rue du Général Leclerc à La Wantzenau.

La Boucherie du Marché de Grégory BECKER est installée depuis 3 ans sur la place du marché au coeur du village médiéval de Donzenac. Grégory vous propose son fameux boudin aux châtaignes médaillé mais aussi d’autres spécialités comme des saucisses au vin blanc, du pâté de tête, du porc Cul Noir… Son épouse Pauline réalise de nombreux plats cuisinés locaux comme le pâté de pommes de terre ou des farcidures…