C’est bientôt la fête des amoureux, « l’autre période » de l’année en plus de Noël et de Pâques où l’on offre des chocolats. Les traditions romantiques qui font du chocolat un aphrodisiaque n’ont encore jamais été prouvées. Mais force est de constater qu’il s’est taillé une place de choix sur nos étals à l’approche du 14 février et qu’il est considéré comme le complice légitime de l’amour… Pour mieux comprendre cet engouement pour le chocolat, Lauranie Nonotte, sommelière du chocolat et fondatrice d’Esprit Chocolat, nous apporte son aide.

Quel est votre plus ancien souvenir gustatif en lien avec le chocolat ? Un 14 février peut être… ?            

Et non çà n’était pas un 14 février… J’ai été initiée très tôt… On m’a raconté que c’est à l’âge de 4 mois que j’ai eu ma toute première expérience avec le chocolat… J’aime beaucoup ce produit, et très gourmande de nature, je m’y suis intéressée après mes études en 2001. Je me suis rendu au salon du chocolat à Paris, j’ai voyagé dans les plantations de cacao du Mexique puis j’ai commencé à creuser le sujet en rencontrant les artisans chocolatiers. Plus je découvrais, plus j’avais envie de partager et de transmettre ma passion pour le chocolat. Et comme je ne trouvais pas de profession en lien avec cette thématique, j’ai inventé mon métier : sommelière du chocolat. Mon rôle étant de découvrir, déguster et sélectionner les meilleurs chocolats provenant du monde entier. Je me suis spécialisée dans l’organisation de dégustations et de « Chocolate Tours » pour les particuliers et les entreprises.

On prête au chocolat des pouvoirs amoureux. Est-ce vrai ? Quel est votre avis? 

C’est vrai et c’est faux ! C’est plus un effet « bon pour le moral » ! Le chocolat n’est pas véritablement aphrodisiaque… mais le « xocoatl », la boisson à base de fèves de cacao que préparaient les aztèques oui ! Particulièrement les épices qu’ils y rajoutaient. Pourquoi cette légende aphrodisiaque ? Il y a une certaine sensorialité dans le chocolat. Sa dégustation met en éveil nos 5 sens (la vue, le toucher, l’odorat, l’ouïe et le goût) et génère des d’éléments à connotation sensuelle, voire sexuelle. Des qualificatifs propres à l’amour…

Savez-vous pourquoi on offre des chocolats à la Saint-Valentin ?

On a pour habitude de déguster des chocolats à des moments de fêtes (Noël, Pâques, dimanches en famille ou entre amis etc.), cela nous ramène à des moments « qui font du bien ». La Saint-Valentin est un bon prétexte pour offrir et savourer du chocolat. Le cacao a pourtant plus des vertus apaisantes et anti-stress. Il libère des substances tonifiantes. Et contrairement à ce que l’on pense, il ne sert à rien d’en manger des kilos avant un rendez-vous galant…

Quel accord « vin chocolat » préconisez-vous pour une Saint-Valentin petit budget ?

Pour marquer la Saint-Valentin, voici 2 suggestions d’accords « vin chocolat » qui s’harmonisent à merveille ; ce sont des produits faciles à trouver en épicerie fine et pour certains en grande surface. A déguster de préférence à l’apéritif pour ressentir toute la finesse et le plaisir de tous les arômes :

  • Un vieux Pineau rosé Du Frolet avec une tablette Cameroun de chez Pierre Marcolini
  • Une cuvée S&X de Domaine Milan avec un chocolat au piment d’Espelette de l’Atelier du Chocolat de Bayonne ou tablette piment de chez Lindt

A l’approche de la fête des amoureux, quelles sont vos préconisations en matière de chocolats à offrir (hormis les classiques cœurs en chocolat…) ? Comment étonner sa(son) Valentin ?

Un « Chocolate Tours » avec Esprit Chocolat permettant de visiter les meilleurs chocolatiers de la capitale ! Plus sérieusement, je n’ai rien trouvé de très marquant cette année… Néanmoins les chocolatiers proposent de très beaux coffrets à offrir à votre moitié. On trouve de belles créations aux agrumes ou aux épices avec un côté piquant voire effervescent dans de magnifiques boites rouges en forme de cœur.

Une idée cadeau pour faire voyager son amoureux(se) : les coffrets « Choba Choba », aux couleurs vives rappelant l’Amérique Latine, composés de 3 tablettes différentes élaborées par Fechlin le meilleur chocolatier suisse. Cette nouvelle marque de chocolat est issue d’un modèle économique alternatif entre les familles de producteurs de cacao et les fondateurs Eric Garnier et Christoph Inauen qui se partagent le capital et les bénéfices.

Egalement les tablettes ‘Sublimes Tentations’ de Hasnaa à accrocher à la porte pour créer du mystère…

Et pour ceux qui ne regardent pas à la dépense, pourquoi ne pas partir à la découverte de plantations de cacao. Elles sont situées dans les pays proches de la ceinture équatoriale comme Madagascar, le Mexique, le Cameroun… soit des destinations de rêve pour des amoureux !

Lauranie Nonotte - Esprit Chocolat

Comment optimiser une dégustation de chocolat en amoureux ?

C’est une dégustation en amoureux, donc du plaisir avant tout… il ne s’agit pas de se prendre la tête… Quelques règles de base cependant pour en retirer les meilleurs bénéfices : éviter de se parfumer, de fumer, de manger un plat chargé d’arômes (épices, ail etc.) ou bien encore de se mettre du vernis à ongles.

Je préconise d’organiser cette dégustation avant le dîner quand les papilles sont encore réceptives. L’idéal est d’apporter chacun 3 chocolats pour les faire deviner à l’autre et de les choisir par exemple en fonction des goûts et du caractère de son partenaire. N’oubliez pas de prévoir des verres d’eau tiède à boire entre les chocolats dégustés pour se rincer le palais (à défaut des petites tranches de pain) ou un vin très léger (fête des amoureux oblige !) ; le tout dans un endroit où la température n’excède pas 20° et doté d’une belle lumière pour pouvoir regarder le chocolat (et oui, la lumière tamisée sera pour plus tard…), à moins que vous n’optiez pour une dégustation à l’aveugle… Rappelez-vous que le chocolat met nos 5 sens en exergue : la vue (couleurs et aspects), le toucher (consistance), l’odorat (parfums), l’ouïe (texture) et enfin le goût qui permet d’imprégner nos papilles de tous les arômes. L’excellente nouvelle c’est que contrairement à la dégustation de vin, on ne recrache pas le chocolat, il faut le manger ! Amusez-vous et profitez d’un joli moment à deux autour du chocolat !

Propos recueillis par Annie Mitault