Gerberoy, La Roque Gageac, Lyons la Foret, Candes St Martin, Vezelay, St Cirq Lapopie… çà vous dit quelque chose ? Vous connaissez sûrement certains de ces noms… d’autres un peu moins… mais qu’ont-ils donc en commun ? Tous ces villages sont dotés d’un patrimoine, d’une histoire et d’un terroir exceptionnels. Ils ont ce « petit truc en plus » … Ils ont une âme comme on dit… mais surtout, ils font tous partis des Plus Beaux Villages de France. Chez Tables & Auberges, ils ont donné naissance à une route gourmande, où chaque restaurant et auberge est situé dans l’un de ces Plus Beaux Villages de France. Bien plus qu’un simple itinéraire culinaire, elle fait écho à un patrimoine touristique d’exception au cœur de nos régions. C’est pour nous un réel plaisir de vous faire connaitre la Route Gourmande des Plus Beaux Villages de France (https://www.tables-auberges.com/routes-gourmandes/route-gourmande-des-plus-beaux-villages-de-france/) où l’authenticité et le charme sont maîtres mots…

Il était une fois les Plus Beaux Villages de France…

L’histoire des Plus Beaux Villages de France est née de la volonté d’un homme, celle de Charles Ceyrac, Maire de Collonges-la Rouge. Son ambition ? Unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable de ces communes d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale. C’est dans un ouvrage édité par Sélection du Reader’s Digest, intitulé « Les Plus Beaux Villages de France », qu’il va trouver le moyen de servir cette cause qui lui tient à cœur. Pour ce faire, il va écrire à tous les maires des villages de France. 66 maires le suivront dans cette aventure officialisée le 6 mars 1982 à Salers dans le Cantal. Aujourd’hui, l’association compte 153 villages reconnus pour la qualité de leur patrimoine et répartis dans 68 départements. Le président actuel est Maurice Chabert, maire de Gordes dans le Vaucluse.

Chaque année, une dizaine de villages posent sa candidature pour rejoindre le réseau. Seuls quelques-uns d’entre eux seront retenus après une double expertise : l’expertise du dossier de candidature et l’expertise sur site basée sur une grille de 27 critères objectifs permettant de mesurer l’importance et la valorisation du patrimoine du village, sa qualité architecturale, urbanistique et environnementale. Seules les communes de moins de 2000 habitants peuvent candidater. La signature de la Charte de Qualité officialise le classement de la commune, tout autant qu’elle l’engage à poursuivre ses efforts de protection et valorisation de ce patrimoine exceptionnel et vivant. Tous les six ans, les communes sont « ré-expertisées ».

153 destinations de charme à découvrir 

Le nouveau guide officiel de l’association est disponible en librairie depuis le 16 mars 2016. Publié aux éditions Flammarion, on y trouve toutes les informations facilitant la découverte des Plus Beau Villages de France : les accès (cartes), les curiosités et visites à ne pas manquer, les dates des festivités, les adresses où séjourner et se restaurer, les spécialités culinaires et artisanales, des idées de balades pour découvrir la nature alentour et les sites proches (distances mentionnées). Depuis 2015, l’association a également lancé la première place de marché nationale, où les internautes peuvent constituer et réserver leur séjour dans les Plus Beaux Villages de France, directement auprès des prestataires d’hébergements et d’activités, ou auprès des centrales de réservation mandatées par ces derniers. Enfin, pour soutenir l’association et participer à la sauvegarde du patrimoine des villages, un Club des Amis des Plus Beaux Villages de France a vu le jour. En retour d’une adhésion de 30 euros (puis 20 euros les années suivantes), les membres reçoivent le guide officiel de l’association et bénéficient d’offres privilèges lors de leurs séjours dans les villages.

Un concept qui s’exporte dans le monde entier

Depuis sa création en 1982, l’association « Les Plus Beaux Villages de France » a inspiré d’autres pays également confrontés aux enjeux de préservation et de valorisation de leur patrimoine rural. Ainsi, en 1994, la Wallonie crée son association suivie en 1998 du Québec, par l’Italie en 2001 et par le Japon en 2005. L’Espagne et la Corée du Sud ont fait de même dernièrement. Aujourd’hui, ces différents réseaux se sont fédérés au sein de l’association des Plus Beaux Villages de la Terre. Un joli carnet d’adresses pour ceux qui souhaitent faire un tour du monde…

www.les-plus-beaux-villages-de-france.org

Crédits photos :

  • D. Viet
  • Marie Eguisheim
  • P. Bernard
  • D. Mairey
  • M. Cambon
  • OT Rochefort-en-Terre