Le vin et la gastronomie sont intimement liés. D’un côté, des vignerons qui ont l’amour de la vigne et de leur métier, de l’autre, des chefs artisans du goût en quête des meilleurs produits… tous partageant les mêmes exigences de qualité. C’est avec l’objectif de réunir ces deux familles de professionnels passionnés, participant de façon complémentaire aux plaisirs de la table, que le Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Garonne a organisé une rencontre inédite entre les restaurateurs labélisés Tables et Auberges de France Haute-Garonne avec les vignerons de l’AOP Fronton. Ce lundi 9 mai, chefs et vignerons ont été accueillis par Benjamin Piccoli, Directeur de La Maison des Vins, installée dans le Château de Capdeville, une magnifique bâtisse de la fin du XIXème siècle au cœur d’un vaste parc arboré. Dans l’espace de dégustation où pas moins de 14 vignobles étaient représentés, chacun a pris le temps de mieux se connaitre et d’échanger lors d’une découverte desz crus locaux.

Lors de son allocution, Didier Cujives, Président du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Garonne, n’a pas manqué de souligner l’importance de l’oenotourisme dans la politique de développement économique et touristique du département : « Le CDT se positionne comme partenaire privilégié des territoires. L’objectif de cette journée est d’une part de développer la notoriété des vins de Fronton, dont nous devons être fiers, et d’autre part d’inciter les restaurateurs à proposer sur leur carte un large choix de vin made in Haute-Garonne ! ». A ses côtés, Jean Lanau, Président-Fondateur de Tables & Auberges de France a approuvé sans réserve : « Je me réjouis de cette promotion commune. Cette opération va dans le sens de la valorisation des produits de terroir qui nous est cher. Pour promouvoir les vins locaux sur les cartes des vins des restaurants, rien de tel que de séduire les chefs ! Un grand merci aux vignerons venus nous présenter leurs productions, qui réservent sans aucun doute de belles surprises… ». Etaient également présents, Géraud Arbeau Président de l’Interprofession des Vins de Fronton et Frédéric Ribes, Président du Syndicat de Défense des Vignerons de l’AOP Fronton.

Des restaurateurs adeptes du « consommons local »

« Chez nous à Villemur sur Tarn, les vins du Frontonnais occupent une place choix sur notre carte des vins. Les clients les apprécient pour leur qualité. Depuis 15 jours, nous proposons à la carte un foie gras mi cuit au vin rouge qui rencontre un franc succès. Aujourd’hui nous sommes présents pour rencontrer les vignerons et faire de nouvelles trouvailles… » explique Olivier Verheecke du restaurant « l’Etang d’Ô » à Villemur sur Tarn. Une volonté d’orienter la carte des vins sur le local, partagée par Jerôme Dumouch du restaurant « Chez Anny » à Cox : « C’est un plaisir d’être ici et de pouvoir déguster des vins qui ont de la personnalité. Nous avons goûté de bons produits qui vont venir étoffer notre carte de vins régionaux ».

La Négrette, cépage noir unique au monde

Situé au nord de Toulouse, à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de la place du Capitole, le vignoble s’étend sur vingt communes autour de la cité authentique de Fronton, soit 2400 hectares en appellation d’origine protégée pour une production annuelle de 65 000 hectolitres. Pour se différencier et perpétuer la tradition et les savoir-faire locaux, les 40 vignerons indépendants ont choisi de valoriser la Négrette, cépage identitaire et autochtone qui n’existe dans aucune autre appellation. Une couleur noire, des notes de fruits rouges ou noirs, de violette, de réglisse et de poivre, tels sont les arômes caractéristiques de la Négrette qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde. La légende raconte que la Négrette est originaire de Chypre, où elle portait le nom de « mavro » (noir en grec). Ce sont les Hospitaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui auraient introduit le précieux cépage à Fronton à partir du XIIème siècle. Il confère aux vins du Frontonnais une typicité indéniable. Les vignerons ont su apprivoiser ce cépage capricieux et l’ont acclimaté sur leurs domaines de la région toulousaine, produisant des vins rouges gourmands et élégants ainsi que des rosés frais et aromatiques. Depuis une vingtaine d’années, la qualité des vins de Fronton est unanimement reconnue par les professionnels au niveau national. La typicité apportée par le cépage Négrette séduit même au-delà de l’Hexagone, notamment au Canada, aux Etats-Unis ou au Japon.

Bientôt un livret recettes

Conscients de l’intérêt de collaborer étroitement, les représentants de Tables & Auberges de France, de la Maison des Vins de Fronton et du Comité Départemental du Tourisme de la Haute-Garonne ont annoncé la création d’un livret de recettes « un Chef, Vigneron » pour le début de l’été.