Difficile de lui résister. A lui seul, le mot « chocolat » suffit à nous mettre l’eau à la bouche. Noir, blanc, au lait… impossible de passer à côté, il est partout, toute l’année, et sous toutes les formes. Des traditionnels chocolats de Noël aux œufs de Pâques en passant par les douceurs de la Saint-Valentin, les pâtisseries du dimanche et le petit carré qui accompagne le café, pas moyen de lui échapper. Les salons du chocolat qui fleurissent un peu partout en France montrent combien le chocolat n’est plus un simple produit de consommation. Il est devenu une matière noble à part entière.

On ne va pas se mentir, toutes les excuses sont bonnes pour déguster du chocolat. Bon pour le moral, riche en minéraux et oligoéléments, anti-stress, anti-déprime, anti-oxydant etc. tout y passe. A croire que les 30% de lipides qu’il contient sont sans conséquences sur nos kilos en trop. C’est un fait, le chocolat a ce côté rassurant qui fait du bien à tout le monde. Ainsi, en 2017, chaque Français a consommé en moyenne un peu plus de 7 kilos de chocolats, ce qui fait de la France le cinquième plus grand consommateur de chocolat dans le monde après l’Allemagne et la Belgique.

L’histoire du chocolat a débuté il y a environ 2500 ans en Amérique du Sud. Importé en Europe au XVIe siècle, le « xocoatl » a tout de suite passionné le vieux continent. C’est Cortès qui l’a d’abord présenté en Espagne en 1528 comme produit dopant. En effet, chez les guerriers Aztèques, on broyait les fèves en poudre que l’on mélangeait avec des piments. Cela donnait une boisson amère, sans sucre et censée donner de la force et de la vitalité avant le combat. Heureusement le « xocoatl » baptisé « chocolat » a été agrémenté de vanille et de sucre par les conquistadors. L’ancêtre du chocolat chaud…

Il existe mille et une recettes de spécialités au chocolat. Et parce que nous sommes tous un peu chocolat-addict, nous avions envie de démarrer cette nouvelle année en évoquant quelques-uns de nos péchés mignons. Zoom sur 3 incontournables à base de chocolat : la mousse au chocolat, la poire Belle-Hélène et le chocolat chaud.

  • La mousse au chocolat : c’est l’un des desserts préférés des français. Elle est apparue officiellement en 1820 dans le livre « Cuisinier Royal » d’Alexandre Viard. La recette d’origine, transmise de génération en génération, a subi quelques variantes, mais les ingrédients de base sont restés les mêmes : du chocolat noir de très bonne qualité, des œufs, du sucre, du beurre et une pincée de sel.
  • Le chocolat chaud : onctueux, crémeux, sucré ou épicé, c’est l’incontournable des après-midis d’hiver particulièrement après une balade en plein air. Avec du cacao en poudre, c’est la méthode la plus rapide et la plus connue pour se faire plaisir en moins de 5 minutes. Mais le chocolat à l’ancienne réalisé à partir de chocolat fondu en tablette reste le meilleur. Les plus gourmands rajouteront un peu de crème fouettée ou des chamallows dans la préparation. Notre recette : https://www.tables-auberges.com/recettes/chocolat-chaud/
  • La Poire Belle-Hélène : ce dessert traditionnel français par excellence a été créée par le chef français Georges Auguste Escoffier en 1864en hommage à la cantatrice Hortense Schneider qui triomphe partout en Europe avec l’opérette d’Offenbach « La Belle-Hélène ». Il eu l’idée de pocher une poire dans un sirop et de la napper d’une sauce au chocolat chaud.