Gastronomie en musique

Vous le savez, en France, on adore parler de nourriture et ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la gastronomie française a été sacrée par l’Unesco ! Parler de ce qu’on mange, photographier nos repas et même chanter la nourriture est un sport national pratiqué par des auteurs célèbres depuis de nombreuses années …

On ne compte plus les chansons françaises faisant référence à la gastronomie ni les refrains entrainants chantés par les plus grands artistes du siècle passé et qui malgré leurs paroles saugrenues sont passés à la postérité !

Petits ou grands, il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts et vous serez probablement étonnés de voir à quel point certains de ces refrains vous sont familiers et vont faire remonter en vous comme un air de nostalgie …

Souvenirs d’enfance

« J’aime la galette, Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite avec du beurre dedans […] ».

« Il était une Dame Tartine, dans un beau palais de beurre frais. La muraille était de praline, le parquet était de croquets, la chambre à coucher, de crème de lait, le lit de biscuit, les rideaux d´anis. […] ».

J’aime la galette, Dame Tartine, Savez-vous planter les choux ?… Nombreuses sont les comptines enfantines qui louent le plaisir de manger pour faire découvrir en chanson les plaisirs de la table à nos chères petites têtes blondes.

Spécialités sucrées-salées

Fernandel, France Gall, Les Frères Jacques, Julien Clerc… Chacun de ces auteurs bien connus a chanté tour à tour les louanges de plats typiques comme La bouillabaisse « Pour faire une bonne bouillabaisse, il faut se lever de bon matin, préparer le pastis et sans cesse raconter des blagues avec les mains […] », les sucettes à l’anis ou la confiture « qui dégouline par les trous de la tartine » et même les petits pois jambon et les haricots !

Les plaisirs de la table

1971, souvenez vous … le comique Patrick Topaloff interprète un tube qui deviendra disque d’Or… « J’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendue […]» adapté pour lui d’une vieille comptine populaire par le grand Claude François.

Nino Ferrer avec les cornichons, Jacques Brel avec le Dernier Repas, chacun y va de son hymne aux plaisirs de la table.

La gastronomie détournée

Mais s’il est un thème prédominant qui traite de la bonne chaire de façon détournée, sur fond de sensualité, c’est bien celui de l’amour…

En 1948, Yves Montand et Charles Trenet interprètent chacun leur ode à l’amour gourmand avec pour l’un le Cornet de frites et pour l’autre Une noix. Ils sont suivis dans les années 60 par Bourvil avec sa Salade de fruits « jolie, jolie, jolie », puis par Boby Lapointe avec Aragon et Castille, Serge Gainsbourg et sa Couleur café « J´aime ta couleur café, tes cheveux café, ta gorge café […] » ou Olivia Ruiz qui chante en 2005 La femme chocolat et Goûtez-moi.

Alors alors, ça vous rappelle des souvenirs ? Racontez-nous !