L’enseigne annonce la couleur. Entre bistrot et gastronomie, L’Evasion entend bien vous faire voyager à travers la dégustation de produits d’exception : Jambon de Trevelez, thon Albacore, bœuf black Angus… mais aussi en re-découvrant les classiques que l’on attend dans un bistrot gourmand, à savoir les harengs marinés, les rillettes de porc, le foie de veau, la saucisse de Toulouse ou encore l’œuf mayonnaise. Mais pas n’importe quel œuf mayonnaise… Comme vous allez le découvrir plus loin, il se partage la notoriété de la maison avec le fameux Paris-Brest. Une chose est sûre, vous allez en prendre plein les papilles !

Pour la petite histoire, tout a commencé il y a un peu plus de 17 ans, lorsque Laurent Brenta et son épouse Catherine ont repris un café datant de 1910 pour en faire L’Evasion, un bistrot à la fois élégant et authentique : rideaux rouges, bar en zinc, chaises et banquettes typiques, ardoises sur les murs, couteaux Laguiole… tout y est ! Et le choix de cet emplacement au cœur du quartier Saint-Augustin ne doit rien au hasard. Même si Laurent Brenta est un grand professionnel de la restauration, il a scrupuleusement appliqué les 3 règles que sa grand-mère commerçante lui a enseignées avant de s’installer : « Toujours choisir un commerce situé à l’angle d’une rue, avec un loyer faible et dont l’ancien locataire est resté longtemps… ». Diplômé en hébergement et en salle, il est passé par de nombreux palaces (Ritz, Georges V etc.) mais aussi internationaux. Avec Catherine, ils partagent la même vision du métier et ont à cœur de célébrer la cuisine française. Leur adage ? « Vous faire manger le meilleur du bon… ».

Même si vous n’y êtes jamais allés, L’Evasion vous dit sans doute quelque chose. Cette table est connue pour avoir reçu la médaille de bronze de la ville de Paris en 2017, dans le cadre de la célébration de la bistronomie parisienne. Derrière les fourneaux, le chef Rachid Amzali manie avec adresse des produits de très grande qualité. Passionné de bonnes choses, Laurent Brenta s’approvisionne depuis toujours chez les meilleurs : Boucherie Hugo Desnoyers, Petrossian, salaison maritime JC David, charcuteries Maison Verot, fromages Robert Janin etc. En résulte une carte bien fournie et gourmande à souhait. Lors de notre passage en septembre, nous n’avons pu résister à l’onglet de veau de lait, coquillettes aux brisures de truffes noires… que dire de cet accompagnement phare de L’Evasion, si ce n’est que nos papilles s’en souviennent encore… Comme évoqué plus haut, le chef propose, la « Véritable recette de l’œuf bio mayo et sa macédoine de légumes ». Ce hors-d’oeuvre mythique a été récompensée en février 2012 par le critique gastronomique Claude Lebey au nom de l’A.S.O.M. (Association de sauvegarde de l’oeuf mayo). Inutile de demander la précieuse recette, le secret est bien gardé. Pour finir, on ne passera pas à côté du fameux Paris-Brest, également grand succès de L’Evasion.

Côté cave, les connaisseurs vont pouvoir se faire plaisir avec un choix de plus de 500 références, dont plusieurs grands crus servis au verre. Au fond de la salle de grands tableaux noirs affichent les vins du moment. Des vins sélectionnés par Laurent Brenta lui-même, comme un Margaux du Château Margaux 2013 ou un Cairanne l’Ebrescade Domaine Richaud 2015.