Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit quand vous entendez le mot « auberge » ?

Vous imaginez une petite maisonnette dans la prairie ? Les dortoirs d’une auberge de jeunesse ? Une taverne du Moyen-Age ? Le film de Klapisch « L’Auberge Espagnole » ?

Petite mise au point sur le terme auberge, qui a longtemps été galvaudé et a évolué au fil du temps…

Actuellement, par définition, une auberge est une « maison, située généralement dans un village ou dans une petite ville, où on peut loger et se restaurer. » (Larousse).

Le terme d’auberge est apparu vers le XVème siècle sous la forme d’ « aulberge », tout droit venu de l’occitan et qui signifiait « campement». Ce mot est dérivé du verbe espagnol « albergar » qui signifie tout simplement « héberger ».

Le mot auberge était donc attribué à une maison, située dans un village, un faubourg où au bord d’une route et qui proposait, contre rémunération, de faire étape et fournissait le gîte et le couvert.

Par exemple, au Moyen-Age, sur les routes de pèlerinages, les nobles faisaient une halte dans des châteaux, pendant que les simples pèlerins s’arrêtaient eux dans des relais.

Plus tard, vers le XVème siècle, des relais de postes furent crées dans un premier temps pour acheminer le courrier royal et dans un second temps pour accueillir des voyageurs.

Parallèlement, presque chaque village disposait d’un « cabaret » où l’on pouvait prendre pension. A cette époque, les villages possédaient également des « tavernes », établissements à la mauvaise réputation, notamment parce que l’on n’y servait que du vin.

Au XVII ème siècle déjà, apparurent les premiers « guides de voyages » qui recensaient les auberges et mentionnait des remarques sur leur qualité.

De nos jours, le mot auberge est devenu synonyme de d’hôtel, d’hôtel-restaurant ou même de restaurant avec un moyen d’hébergement (gîtes, chambres d’hôtes…).

Le mot est plus ou moins associé à une ambiance rustique, historique ou tout au moins authentique.

Actuellement, beaucoup d’auberges à la campagne disparaissent, car elles ne peuvent plus investir pour répondre aux attentes de la clientèle en matière de qualité, tout en maintenant un bon rapport qualité-prix. Elles sont pourtant essentielles dans le dispositif d’animation de la vie rurale, car elles maintiennent un lien avec la population, l’agriculture et les petites entreprises commerciales ou artisanales.

Chez Tables & Auberges de France, la première image qui nous vient en tête quand on pense à une auberge c’est l’authenticité.

C’est pour cela que proposons la collection Auberges de Village, qui a pour mission la revalorisation du savoir faire de ces professionnels et du patrimoine gastronomique de terroir dans son ensemble.

Et pour la petite anecdote, la plus ancienne auberge française, au sens ancien du terme serait La Couronne à Rouen, estampillée en 1345.

Elsa GLEIZES

Auberge de Village
La Couronne à Rouen